Accueil : André Weill > Livre : Nous sommes faits pour marcher > Diaporama 4      | Autres ouvrages de l'auteur

Nous sommes faits pour marcher - diaporama

Du Val d'Aoste au Pô... 22 juin... Orio Litta...

A l’aube du jour, tout n’est que méditation :

vivre, marcher, respirer, voir, sentir, jouir, se taire. S’éveiller à l’intime, au subtile. Respirer l’humidité de l’instant qui coule. Palper l’émotion. Toucher l’irréel. Vibrer. Accueillir. Marcher. Continuer. Ne pas s’arrêter. Ne pas vouloir. Ne pas penser. Oh, non ! Surtout ne pas penser ! Ne pas mettre de mots. Ne pas expliquer le magique. Ne pas dire la grâce. Vivre. Ne pas écrire. Ne pas classifier. Ne pas nommer la réminiscence de la lumière de l’enfance. Ne pas enfermer la magie de la lumière enfin revenue.

A l’aube de la vie, tout s’éveille, tout n’est que conscience. Rien n’est séparé de rien. Ni l’espace du temps, ni l’arbre de l’oiseau, ni le héron du poisson. Les premiers kilomètres du matin sont une expérience délicieuse. Les rêves de la nuit ont fait le ménage, le souffle n’a pas d’entrave. A cet instant là, au tout petit matin, l’esprit abandonne de sa superbe, il descend de son piédestal occidental. Les hérons le savent, au petit matin l’esprit s’éveille à l’orient. C’est l’heure de la sagesse orange qui illumine le temple. C’est l’heure propice où le marcheur goûte à cette expérience rare, celle de se sentir exister sans raison.

Il habite le mordoré du soleil levant.





Diapo précédente | Itinéraire parcouru et principal | Diapo suivante