Accueil : André Weill > Livre : Nous sommes faits pour marcher > Diaporama 15      | Autres ouvrages de l'auteur

Nous sommes faits pour marcher - diaporama

Le Latium... 12 juillet... Aquapendente...

Marche sur ton propre chemin, tout le reste est égarement. La Toscane se termine. Et avec elle, la joie de vivre. Le chemin prend des rides. Il entre en vieillesse.

Le soleil et les argiles quotidiennes ont fini par durcir la besace. L'ondulation des collines a fini par brouiller le regard. Par dépouiller la besace de ces certitudes. Instinctivement, elle éprouve de l'effroi devant le vide du qui "suis-je".

Un mois de marche conduit inévitablement à cette transformation. Un mois de marche conduit le pèlerin à cette spiritualité du sans nom, du sans raison, du sans statut, du sans repère. La marche conduit au "oui" inconditionnel. Au chemin qui avance vers nul part. A la panique ordinaire de celui qui refuse encore de croire qu'il va un jour entrer en terre.

Un mois de marche conduit inévitablement à se confronter à l'insoutenable dérision du "pourquoi". Un mois de marche conduit au tout début du début du commencement du pèlerinage, le vrai. Celui du désagréable, du délabrement, du dénuement de ce "moi" qui ne sait pas encore, du "moi" qui ne sait déjà plus. Mon Dieu, mon Inconnu, mon sans nom, où es-Tu ? Ma Source, mon Bien Aimé, viens me prendre, je suis là. Si fatigué, si exténué, si vulnérable. Je suis las. Si fragile, si petit, si démuni.





Diapo précédente | Itinéraire parcouru et principal | Diapo suivante