Accueil : André Weill > Livre : Nous sommes faits pour marcher > Diaporama 12      | Autres ouvrages de l'auteur

Nous sommes faits pour marcher - diaporama

Les Apennins... 5 juillet... San Gimignano...

On est seulement ce que l’on peut. On est rarement ce que l’on croit ! Maddalena chante avec ses tripes et son cœur, comme elle le fait six fois par jour depuis vingt sept ans.

Voilà, tout est là. Chanter six fois par jour depuis vingt sept ans. C’est le mot le plus juste du voyage, on est au cœur du sujet.

Le chemin de Maddalena ne s’inscrit pas dans l’étroitesse des murs du couvent. Il s’inscrit dans la fidélité du « chanter six fois par jour depuis vingt sept ans ». Merci Maddalena.

Dieu te bénisse. Merci de n’avoir pas parlé. Car on ne peut rien dire de l’Inconnu. On ne peut que le chanter. Et éventuellement lui être fidèle pendant vingt sept ans...

En ce qui me concerne, je suis un enfant de la montagne et du vent. Je marche depuis trois semaines.

Je trouve que, rester une journée entre quatre murs, fussent-ils du douzième siècle, ça en fait quatre de trop. Ceux qui me connaissent le savent : de Berlin à Jérusalem, je hais les murs.

On est seulement ce que l'on peut. On est rarement ce que l'on croit. Et sitôt on se pense un dieu, sitôt on reçoit une croix.





Diapo précédente | Itinéraire parcouru et principal | Diapo suivante