Accueil : André Weill > Livre : T'es toi quand tu marches > Diaporama 12      | Autres ouvrages de l'auteur

Aquarelles à Compostelle - Petit diaporama

Cabo Fistera...

Tout au bout du bout du continent européen, Pour rejoindre la borne kilométrique zéro. Pour traverser le miroir. Pour aller au-delà du bout du commencement. Pour atteindre la fin de la terre. Le Finisterre. Le travail se fait. L'ouverture se fait. Tout en tremblement, le chemin descend vers son bassin originel.

Sans trembler, le Chemin s'ouvre au Grand Bleu, il s'ouvre à la Réalité. Ultréïa. Jusqu'au bout. Il n'y a plus de différence entre les embruns et les larmes. Il n'y a plus de différence entre rien et tout.

On ira tous tout au bout du bout du chemin, tout au bout du bout du champ d'étoiles, Le chemin apprend à se connaître, le chemin apprend à faire confiance.

Le bâton n'hésite pas une seule seconde. Il ne tremble pas. Il est chez lui. Fendillé et jauni, il a appris à faire partie du tout. Alléluia !
Il entre en terre. Il prend racine. Debout face à l'immensité océane, il attend. La tête haute, il défie la courbure de l'horizon. Il a fière allure. Il ne bouge plus. Tel un bouddha, il attend les yeux grand ouverts. Il attend la grande vague salée. Celle qui, un de ces hivers prochains, se décidera à l'emporter sur sa planète d'origine.

Ultreïa !





Diapo précédente | Itinéraire parcouru et principal